Bernard Lesfargues

 

  • Espera
  • Se sabià que venguèsses pas
  • Le cercarià al fons del desespèr
  • Ont florisson las rôsas de la sau
  • E silhan los aucèles de la nuèch longa.
  • Se sabià que venguèsses pas, lo vènt
  • Bufarià d'una selva d'endacôm mai,
  • D'una selva vedada a l'ôme,
  • Una selva de lenha morta, de glais e de desaires.
  • Mas ton pitre es pro bèu per que ma pena i càpia,
  • Marmusarai ton nom en gaitar lo solelb.
  • Espèri. Espararai. Quicôm me ditz
  • Que l'aiga de l'espèra
  • S'abrondarà jamai del cor que t'enclausis.
  • Attente
  • Si je savais que tu ne viennes pas, je te chercherais au fond du désespoir, où fleurissent les roses de sel et sifflent les oiseaux de la longue nuit.
  • Si je savais que tu ne viennes pas, le vent soufflerait d'une forêt qui n'est pas d'ici, d'une forêt interdite ç l'homme, une forêt de bois mort, d'iris et de regrets.
  • Mais ta poitrine est assez grande pour contenir ma peine. Je murmurerai ton nom en regardant le soleil. J'attends. J'attendrai. Quelque chose me dit que l'eau de l'attente jamais ne débordera du coeur qui t'enferme.
  • Extrait du livre de : Andrée Paule Lafont "Anthologie de la poésie occitane"

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×