Khalil Gibran

Khalil Gibran

  • Khalil Gibran, de son vrai nom : Gibran Khalil Gibran, est né en 1883, à Bécharré, au Liban, dans une très ancienne famille chrétienne; son grand-père maternel était prêtre du rite maronite. En 1894, il émigre avec sa mère à Boston; mais en 1897, il retourne, seul, au Liban, pour faire ses études à l'École de la Sagesse, à Beyrouth. En 1901, il visite la Grèce, l'Italie, l'Espagne puis s'installe à Paris pour étudier la peinture. C'est à cet époque qu'il écrit Les Esprits Rebelles, livre qui fût brûlé sur la place public de Beyrouth, par ordre des autorités turques, et qui fût condamné comme hérétique par l'évêque maronite.

  • En 1903, Gibran est rappelé en Amérique au chevet de sa mère mourante. Il reste à Boston , où il s'exerce principalement à la peinture. En 1908, il retourne à Paris, où il travaille à l'Académie Julien et à l'École des Beaux-Arts; il fréquente Rodin, Debussy, Maeterlink, Edmond Rostand, etc.

  • En 1910, il s'installe définitivement à New-York où il se consacre à la peinture et à la poésie. C'est dans cette vielle qu'il meurt en 1931. Son corps est ramené au Liban, où il repose désormais dans la crypte du Monastère de Mar Sarkis, à Bécharré. (texte de couverture, Le Prophète, 1956)

  • Ses dessins :


 

 

 

 

 

 

  • bibliographie :

  • Oeuvres complètes arabes de Khalil Gibran (éd. Sadir, Beyrouth)

  • La Musique, 1905.
    Les Nymphes des Vallées, 1906.
    Les Esprits rebelles, 1908 (trad. éd. Dangles).
    Les Ailes brisées, 1912 (trad. éd. Mortagne).
    Larme et Sourire, 1914.
    Les Processions, 1919.
    Les Tempêtes, 1920.
    Merveilles et Curiosités, 1923.

  • Oeuvres anglaises de K. Gibran (éd. Knopf, New York) :

  • Le Fou, 1918 (trad. éd. Asfar). Le Précurseur, 1920.
    Le Prophète, 1923 (trad. éd. Albin Michel/Casterman). Le Sable et lécume, 1926 (trad. éd. Albin Michel). lésusfils de l'Homme, 1928 (trad. éd. Albin Michel).
    La Terre des Dieux, 1931.
    L'Errant, 1932.
    Le Jardin du Prophète, 193 3 (trad. éd. Casterman).

  • Articles de K. Gibran :

  • Revue Al-Hilâl, New York.
    Correspondance de K. Gibran
    Virginia Hilu, Beloved Prophet, éd. Quartet, Londres. ,Kahlil Gibran, a self-Portrait, éd. Bantam, New York. Al-Kuzbari et Bashru'i, Al-Shu'la al-Zarqa', Damas. Rasâ'il Gibrân, Beyrouth.

  • Ouvrages traduits :

  • La Voix de l'éternelle sagesse (éd. Dangles).
    Les Secrets du coeur (éd. Mortagne).
    Autoportrait (éd. Mortagne).
    Les Trésors de la sagesse (éd. Mortagne).
    La Voix du maître (éd. Mortagne).
    Les Miroirs de l'âme (éd. Mortagne).
    Pensées et Méditations (éd. Mortagne).
    L'Envol de l'esprit (éd. Mortagne).

  • Ouvrages d'études :

  • Mikhaïl Nou'aymeh, Gibrân Khalîl Gibrân, éd. Nawfal, Beyrouth.
    Barbara Young, This Man from Lebanon, éd. Knopf, New York.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

hirondelle
  • 1. hirondelle | 14/02/2007
khalil Gibran est un grand et très grand poète.
j'ai tous ses recueils et je ne me lasse pas de les lire et relire.

chantal
Artémis
  • 2. Artémis | 13/02/2007
J'adore ce haut personnage, tu as raison chantal de le citer. Il est un précurseur qui n'a pas toujours été compris, un illuminé ? un fou ? un génie ?
Pour ma part, c'est un sage
Merci encore

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.