Avril/J. Planchard

 

Avril

 

  • Du lilas mauve et blanc tout au long du chemin
  • Et des enfants rieurs se tenant par la main
  • De tout petits oiseaux donnant de grands coups d'ailes
  • Et le ciel tout là-haut émaillé d'hirondelles,
  •  
  • Des genêts éclatants qur le bord brun des bois
  • Un jeune chien joyeux qui libère sa voix
  • Et l'aub"pine en fleur qu'un peu de brise emporte
  • Le regard étonné d'un vieillard sur sa porte,
  •  
  • Et les premiers agneaux s'ébattant dans les prés
  • Où flottent des parfums tenaces et discrets,
  • Les premières rumeurs, et les premières pousses
  • Au rosier du jardin, et les premières mousses :
  •  
  • Voilà que, dans les champs sans défaut de l'azur
  • Rayonnant et léger, passe un grand souffle pur
  • Qui s'élève, emportant avec lui poussière
  • Les pâles souvenirs de la saison dernière,
  •  
  • Et l'on peut coire que l'horizon s'est ouvert
  • Car tout là-bas aussi loin que va l'univers
  • C'est le temps enchanté où naissent les romances
  • C'est Avril revenu, Avril qui recommence.
  •  
  •  
  • Extrait du recueil : "Marées"
  • Poètes du temps présent - La pensée universelle

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.