C'est toi qui .../Jal Al-Dîn Rûmî

 

  • C'est toi qui, malgré cents plaintes et cent excuses,
    Ne permet pas que je pose un seul baisé sur tes pieds.
    Que tu me donnes de l'eau ou du feu, en vérité,
    Tu es le sultan du royaume, c'est toi qui donnes les ordres.

    Comment puis-je rire tant que je ne te vois pas rire,
    L'âme est esclave de ce rire sans lèvre et sans dents,
    Pitié pour ceux qui voient ton rire!
    Mais ton rire est caché aux yeux des créatures.

    O toi qui es la gloire et le roi de tous ceux qui ont un coeur
    Tu es le Galien de ceux qui sont malades.
    Le jour de la pluie, nous nous assemblons dans ton jardin,
    Le jour de la pluie, très doux sont les amis.

    Ce matin, au jardin, j'ai cueilli des rose
    Et je craignais d'être vu par le jardinier.
    Je l'entendis me dire avec douceur :
    "Qu'est ce que des fleurs? je te donne tout le jardin".

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×