Croquis de cloître:E. Verhaere

 

Croquis de cloître

 

 

  • Sous un pesant repos d'après-midi vermeil,
  • Les stalles,en vieux chêne éteint, sont alignées,
  • Et le jour traversant les fenêtres ignées
  • Etale, au fond du choeur, des nattes de soleil.
  • Et les moines dans leurs coules toutes les mêmes,
  • - Mêmes plis sur leur manche et mêmes sur leur froc,
  • Même raideur et même attitude de roc-
  • Sont là, debout, muets, plantés sur deux rangs blêmes.
  • Et l'on s'attend à voir ces immobilités
  • Brusquement se disjoindre et les versets chantés
  • Rompre, à tonnantes voix, ces silences qui pèsent;
  • Mais rien ne bouge au long du sombre mur qui fuit,
  • Et les heures s'en vont, par le couvent, sans bruit,
  • Et toujours et toujours les grands moines se taisent.
  • Extrait du recueil : Choix de poèmes
  • Editions : Mercure de France

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.