La chère blessure/Blanchecotte

 

La chère blessure

  • Comme d'un sein ouvert la main arrache une arme,
    Le remords déchirait mon coeur pour le guérir.
    J'en avais arraché ton nom sans une larme,
    Sans me douter qu'un jour il m'en faudrait mourir!
    Mais le remords est vain lorsque l'âme est profonde...
    Le souvenir survit au courage envolé.
    Bientôt s'éteint l'espoir que l'illusion fonde,
    On s'écoute souffrir, plus seul, plus désolé...
    Ah! puisque je n'ai pu déraciner ma peine
    Et puisque ton regret sanglote encore en moi,
    Je souris à ce mal qui vers toi me ramène,
    Je chéris ma douleur qui me parle de toi!

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.