La couronne/E.Verhaeren

 

La couronne

 

 

  • Et je voudrais aussi ma couronne d'épines !
  • Une épine pour chaque pensée, à travers
  • Mon front, jusqu'au cerveau, jusqu'aux frêles racines,
  • Où se tordent les maux et les rêves forgés
  • En moi, par moi. O couronne, comme une rage,
  • Comme un buisson d'ébène en feu, comme des crins
  • D'éclairs et de flammes, peignés de vent sauvage !
  • Et ce seraient mes vains et mystiques désirs,
  • Ma science d'ennui, mes tendresses battues
  • De flagellants remords, mes chatoyants vouloirs
  • De meurtre et de folie et mes haines tétues
  • Qu'avec ses dards et ses griffes, elle mordrait.
  • Et, plus intimement encor, mes anciens râles
  • D'amour vers des ventres muflés de toisons d'or
  • Et mes vices d'esprit pour les ardeurs claustrales
  • Et mes derniers tressauts de nerfs et de sanglots
  • Et, plus au fond, le rut même de ma torture,
  • Et tout enfin ! O couronne de ma douleur
  • Et de ma joie, ô couronne de dictature
  • Debout sur mes deux yeux, ma bouche et mon cerveau;
  • O la couronne en rêve à mon front somnambule,
  • Hallucine-moi donc de ton absurdité,
  • Et sacre-moi ton roi souffrant et ridicule.
  • Extrait du recueil : Choix de poèmes
  • Editions : Mercure de France

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×