Sonnet I/E. de la Boétie

 

  • L'un chante les amours de la trop belle Hélène,
  • L'un veut le nom d'Hector par le monde semer,
  • Et l'autre par les flots de la nouvelle mer
  • Conduit Jason gagner les trésors de la laine.
  • Moi je chante le mal qui à mon gré me mène,
  • Car je veux, si je puis, par mes carmes charmer
  • Un tourment, un souci, une rage d'aimer
  • Et un espoir musard, le flatteur de ma peine.
  • De chanter rien d'autrui meshuy qu'ai-je faire ?
  • Car de chanter pour moi je n'ai que trop à faire.
  • Or si gagne rien à ces vers que je sonne,
  • Madame, tu le sais, ou si mon temps je perds:
  • Tels qu'ils sont, ils sont tiens: tu m'as dicté mes vers,
  • Tu les a faits en moi, et puis je te les donne.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.