La pierre offense

 

La pierre offense

  • Assidûment tu meurs
  • D'être promis à la teneur des pierres
  • D'attendre, n'être pas telles : mortes,
  • A elles-mêmes enlacées, mais sang
  • Qui veut un autre, narines qui guettent
  • Les choses du temps.
  • Tu es à regarder
  • Ce qui empêche.
  • Déjà t'emplir la bouche
  • De silence, pas même l'air.
  • Et quelle pensée ? - Ty faire,
  • Pas même attendre.
  • Plus qu'une écorce chaude :
  • Qu'ils parlent sur ta main.
  • Ainsi des yeux ayant trop voyagé
  • Cherchent réponse.
  • Les murs sont froids, ils ne frissonnent
  • Même pas comme des bêtes supposées.
  • Qui perçoit leur audace ?
  • Leur soif envie ton sang.
  • Au cri des pierres personne
  • Ne répond.
  • Déjà le froid nous serre,
  • Nous céderons.
  • Déposée sur la pierre se brise
  • Toute intention. Au vent
  • Tu t'inities, le messager de rien.
  • Les mêmes signes affrontent
  • La comédie de la pensée.
  • Te lave leur cruauté paisible.
  • Appeler aux murailles : Aimer peut-être
  • Qu'on ne réponde pas ?
  • Te complaire, torse fade;
  • Et voix vaine, au chagrin ?
  • Plutôt ceci tuer ce vieux renard
  • Le déshonneur d'imaginer.
  • Extrait de : "Le Pas de Jacob"
  • Edition "Fanlac"

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.