Le magasin des morts

 

Le magasin des morts

  • Reconnaissez, dit l'ombre,
  • Cette soif d'immobile, et mieux qu'un astre
  • Ce lieu lavé de nos clameurs
  • Que la peur n'atteint pas :
  • Sans chemin désormais, sans forme ni couleur
  • Qui vers les yeux
  • Et sans les fruits qui vers la main
  • Se tendent -
  • Ah que vos langues - soient tus
  • Leurs froissements d'élytres - soient arrachées,
  • Oui vous - oui toi, dit une voix,
  • Ou déhanchée dit ta visible bouche,
  • Tu n'auras d'espérance
  • Non pas d'une autre imaginée
  • Mais de vraie mienne mort, celle qui tremble ici,
  • Non de laiteuse vie sous l'épitaphe.
  • Extrait de : "Le Pas de Jacob"
  • Edition "Fanlac"

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.