Alessandro Baricco

 

img20/9176/alessandrobariccoed5.png

  • La mer est sans routes, la mer est sans explications
  • Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part
  • Rien ne peut devenir aussi insignifiant que ce à côté de quoi l'on se réveille chaque matin de son existence
  • Le destin n'est pas une chaîne mais un envol
  • Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie
  • L'obscurité suspend tout. Il n'y a rien qui puisse, dans l'obscurité, devenir vrai
  • Aucune oeuvre d'art n'est assez forte pour survivre à la surdité de ceux qui l'écoutent
  • Il est des gestes qui trouvent une justification bien des années plus tard : le bon sens posthume
  • Ecrire à quelqu'un est la seule manière de l'attendre sans se faire de mal
  • C'est une belle manière de se perdre, que se perdre dans les bras l'un de l'autre
  • Quelquefois, hasarder des réponses est seulement une manière d'éclaircir pour soi-même des questions
  • L'unique, la plus douce protection contre toutes les peurs c'est celle-là - un livre qui commence
  • Des choses arrivent qui sont comme des questions. Une minute se passe, ou bien des années, puis la vie répond

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.