André Pieyre de Mandiargues

 

  • L'écrivain est une sorte de voyant émerveillé
  • L'amour sort du futur avec un bruit de torrent, et il se jette dans le passé pour se laver de toutes les souillures de l'existence
  • Il n'est rien d'essentiel à l'homme qui ne soit figuré naturellement, dans le caillou, la plante ou la bête
  • Rire est mieux qu'expliquer quand on est certaine d'être aimée
  • Le souffle s'épanouit en baiser ; le naturel fruit de la participation au monde extérieur est l'amour
  • Caresser est plus merveilleux que se souvenir
  •  
  • André Pieyre de Mandiargues

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×