Georges Sand

 

  • Les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d'invention et de fécondité
  • Deux corps peuvent s’associer pour produire un corps, mais la pensée peut seule donner la vie a la pensée
  • Nous ne sommes pas seulement corps, ou seulement esprit ; nous sommes corps et esprit tout ensemble
  • On n'accepte en réalité la vieillesse et la mort qu'à l'heure où elles arrivent
  • La beauté de l’apparence est seulement un charme de l’instant ; l’apparence du corps n’est pas toujours le reflet de l’âme
  • Rien ne ressemble tant à un honnête homme qu'un coquin qui connaît son métier
  • La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle possède le secret du bonheur, et nul n'a su le lui ravir
  • L'automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver
  • L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve
  • Le souvenir est le parfum de l'âme
  • Chagrin d'enfant et rosée du matin n'ont pas de durée
  • Je travaille la nuit, je monte à cheval le jour, je joue au billard le soir, je dors le matin. C’est toujours la même vie

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.