Jean Claude Pirotte

 

  • Pour comprendre mon univers, il faut me voir dans un paysage
  • On devrait toujours écrire comme à un très vieil ami
  • Demain, c'est le pays du hasard
  • Ce n'est pas la jeunesse mais la vieillesse qui n'a pas d'âge
  • Nous ne possédons pas ce que nous tremblons de perdre
  • Avec les insomnies, on peut faire des bouquets noirs de grandes fleurs friables et crissantes comme le sable sous les dents

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.