Jean Marie Gourio

img443/8718/bistrothi4.jpg

  • Les routes, elles appartiennent beaucoup plus à ceux qui habitent au bord qu'à ceux qui roulent dessus !
  • Le pire écart de salaire, c'est un mois entre deux paies
  • Aux tout débuts de la radio, les studios étaient en noir et blanc, j'ai vu des films là-dessus
  • L'honneur, c'est d'être heureux quand on est malheureux
  • Le courrier, c'est un coup de téléphone qui part à pied
  • L'imagination ne peut pas être au pouvoir, elle est même pas dans la rue
  • Au pôle Nord, au pôle Sud, à l'équateur, l'homme s'acclimate partout, il n'y a qu'en banlieue qu'il ne s'acclimate pas
  • La première chose à faire pour jouer du piano, c'est soulever le couvercle
  • Celui qui a inventé la Noël, c'est un mec qui devait tenir un magasin
  • Des cons y'en a autant chez les chaussons que chez les gens
  • La vie c'est court, et pourtant une heure c'est long
  • C'est bien joli de vivre de plus en plus vieux, mais j'aimerais autant qu'on vive de plus en plus jeune
  • A force de bouffer des conservateurs, on finira par plus pourrir dans le cercueil
  • Même le jour de ma mort, je croirais pas en Dieu. j'attendrai le lendemain
  • Je préfère être vivant et en bonne santé que vivant et malade

  • L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais je m'en fous, je suis tout le temps malade
  • De temps en temps je me force à lire, ça m'entretient les yeux
  • Les auteurs modernes font des livres tellement petits qu'on ne peut plus mettre des fleurs à sécher dedans
  • La moitié du dictionnaire, c'est des mots pour les vieux

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.