Johann Wolfgang von Goethe

 

  • J'aime celui qui rêve l'impossible
  • Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat
  • Le meilleur de nos convictions ne peut se traduire par des paroles. Le langage n’est pas apte à tout
  • On aime les filles pour ce qu’elles sont, et les fils pour ce qu’ils promettent d’être
  • Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être
  • Tout ce qui est sage a déjà été pensé : il faut essayer seulement de le penser encore une fois
  • Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre
  • La hauteur nous attire, mais non les degrés qui y mènent ; les yeux fixés sur la lune, nous cheminons volontiers dans la plaine
  • La clarté, c'est une juste répartition d'ombres et de lumière
  • Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pour recevoir
  • Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin
  • La femme est l'unique vase qui nous reste encore où verser notre idéalité

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×