John Fitzgerald Kennedy

 

  • N’oublions jamais que l’art n’est pas une forme de propagande ; c’est une forme de vérité
  • Quand le pouvoir pousse l’homme à l’arrogance, la poésie lui rappelle la richesse de l’existence. Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
  • L’art est le fruit de la créativité des gens libres
  • Trop souvent nous nous contentons du confort de l’opinion sans faire l’effort de penser
  • Le vrai politique, c’est celui qui sait garder son idéal tout en perdant ses illusions
  • Il y a trois choses vraies : Dieu, la sottise humaine et le rire. Puisque les deux premières dépassent notre entendement, nous devons nous arranger au mieux avec la troisième
  • Le courage de vivre offre souvent un spectacle moins extraordinaire que le courage du dernier instant. Pourtant, quel magnifique mélange de triomphes et de tragédies
  • La grande révolution dans l'histoire de l'homme, passée, présente et future, est la révolution de ceux qui sont résolus à être libres
  • Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays
  • Ne nous reposons pas sur nos acquis, mais efforçons-nous de construire la paix, de vouloir que la paix soit dans le coeur et dans l’esprit de chacun
  • Nous avons besoin d’hommes qui sachent rêver à des choses inédites
  • Quand il est dur d'avancer, ce sont les durs qui avancent

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.