Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

  • Le bonheur, c’est d’aimer à l’infini
  •  
  • Seules les pensées lumineuses et les sentiments d'amour désintéressé peuvent créer la beauté
  •  
  • Vous êtes dans une forêt, à la montagne, près d'une source, au bord d'un lac ... Restez là, immobile, Laissez vous prénétrez par le silence, la fraîcheur, la transparence de l'atmosphère, et de grands changements commenceront à se produire en vous.
  •  
  • Lorsque l'enfant pousse son premier cri, le ciel appose son sceau sur son corps éthérique et fixe son horoscope dans lequel s'inscrit son destin. Le seul moyen pour l'homme de se libérer des limitations que lui impose les astres est de travailler à rétablir consciemment le lien avec Dieu ; c'est ainsi qu'il échappe à la loi de nécessité pour entrer sous la loi de la grâce. Mais cette liberté à laquelle nous aspirons tous est la dernière chose que nous obtiendrons. C'est pourquoi la liberté est considérée comme la couronne de la spiritualité ; cette couronne est un cercle de lumière que l'initié porte au dessus de la tête pour montrer qu'il est sorti du cercle des limitations terrestres.
  •  
  • Il y a deux grandes vérités à connaître : d'abord que la pensée est une puissance réelle, ensuite qu'elle vous permet de vous trnsporter dans l'avenir et de la vivre, cet avenir, par anticipation.
  •  
  • Certaines connaissances peuvent être utiles, mais elles ne nous transforment pas. C'est seulement le travail que nous faisons qui nous transforme et non ce que nousavons lu et entendu. Si nous n'agissons pas, quoi que nous apprenions, nous resterons les mêmes.
  •  
  • À n’importe quel moment de la journée, il se peut que vous soyez assailli par des pensées et des sentiments négatifs. Ne supportez pas cela passivement : tout de suite arrêtez-vous, concentrez-vous un moment en essayant d’introduire en vous la paix et la lumière. Et si vous êtes dans la rue, vous pouvez aussi faire cet exercice en vous arrêtant devant la vitrine d’un magasin comme si vous la regardiez.
    Voilà des méthodes que la plupart des gens ne connaissent pas ; ils sont embêtés à mourir, mais ils continuent à traîner toute la journée leurs états négatifs. Ils traverseront un parc sans chercher à changer le cours de leurs pensées au contact des arbres, des fleurs, de l’eau… Ils vont plutôt dans un bistrot boire quelque chose en regardant les passants, puis ils repartent avec leurs embêtements. Et quand ils rentrent chez eux, le soir, ils apportent leur tristesse ou leur mauvaise humeur à leur famille… Est-ce qu’il n’est pas temps que l’on cesse de vivre ainsi dans l’inconscience et l’irresponsabilité ?

 

 

 

  

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.