Paul Auster

 

  • Avoir un enfant, cela revient à appartenir à quelque chose de plus grand que soi
  • Négliger les enfants, c’est nous détruire nous-mêmes. Nous n’existons dans le présent que dans la mesure où nous mettons notre foi dans le futur
  • Je ne peux pas dire qui je serai demain. Chaque jour est neuf et chaque jour je renais
  • La clé de notre salut : c’est de devenir les maîtres des mots que nous prononçons, de forcer le langage à répondre à nos besoins
  • Ici n'existe qu'en fonction de là : si nous ne regardons pas en haut, nous ne saurons jamais ce qui se trouve en bas
  • L'imagination, c'est l'art de donner vie à ce qui n'existe pas, de persuader les autres d'accepter un monde qui n'est pas vraiment là
  • Une vie n'appartient qu'à celui qui la vit ; la vie elle-même revendiquera les vivants ; vivre c'est laisser vivre
  • Nous sommes tous victimes de quelque chose, ne fût-ce que d'être en vie
  • La destruction à grande échelle est l'affaire de Dieu, les hommes n'ont pas le droit de s'en mêler
  • Onne peut poser les pieds surle sol tantqu'onn'apas touché le ciel

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×