Paul Eluard

 

  • Mieux vaut mourir d'amour que d'aimer sans regrets
  • C'est le mérite de la poésie qui a mille petites portes de planches pour une porte de pierre, mille sorties au jour le jour pour une gloire triomphale
  • La terre est bleue comme une orange Jamais une erreur les mots ne mentent pas
  • Tes yeux sont livrés à ce qu'ils voient Vus par ce qu'ils regardent
  • Le mot frontière est un mot borgne L’homme a deux yeux pour voir le monde
  • Je tiens le flot de la rivière comme un violon
  • Un rêve sans amour est un rêve oublié
  • Adieu tristesse Bonjour tristesse Tu n’es pas tout à fait la misère Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent Par un sourire
  • Le bonheur est un seul bouquet : confus léger fondant sucré
  • Un coeur n'est juste que s'il bat au rythme des autres coeurs
  • Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré
  • Les hommes sont faits pour s'entendre Pour se comprendre pour s'aimer
  • J'ai vécu comme une ombre Et pourtant j'ai su chanter le soleil
  • L'homme n'est pas ancien comme le monde : il ne porte que son avenir

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.