Pensées de jalal al-din rumi

 

  • En souvenir de ta lèvre, je baise le rubis de ta bague n'ayant pas celle-là, je baise celui-ci. Ne pouvant parvenir à ton ciel. Je me prosterne et je baise la terre.
  • La femme est le rayon de la lumière divine.

  • La rose est un jardin où se cachent des arbres.
  • Le feu n'a plus de fumée quand il est devenu flamme.

  • Tu ne me chercherais pas si tu ne m'avais déjà trouvé.
     
  • Vendez votre habileté et achetez l'ahurissement, l'habileté est simplement l'opinion, l'ahurissement est l'intuition.

  •  

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.