Pierre Dac

 

  • Quand nous saurons une bonne fois d'où nous venons et où nous allons, nous pourrons alors savoir où nous en sommes
  • J'efface tout et je recommence. Parce que je considère la création comme une ardoise...
  • La belle époque, c'est maintenant ; une époque où la moindre des choses vaut beaucoup d'argent et où beaucoup d'argent ne vaut pas grand chose
  • L'avenir, c'est du passé en préparation
  • Je connais un moyen de ne pas vieillir : c’est d’accueillir les années comme elles viennent et avec le sourire... un sourire, c’est toujours jeune
  • Je suis pour la peine de mort avec sursis
  • La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler...
  • Je voudrais travailler dans un magasin de rêve où l'on ne vendrait que des choses imaginaires
  • C'est fatigant de voir les autres se reposer
  • Il vaut mieux ne rien avoir que d'avoir des choses qui ne servent à rien
  • Il est plus facile de trouver un portefeuille sans ministre qu'un ministre sans portefeuille
  • Pourquoi, à l’instar des objets, n’existe-t-il pas un bureau des amours perdues et trouvées ?
  • Avec le mot "si" on peut faire tout ce qu'on ne peut pas faire
  • Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.